Auckland

Après un voyage plus que retardé atterrissage à Auckland en fin de journée. Nous avons jeté notre dévolu sur le quartier de Parnell, un peu bobo, mais pas trop.

Comme on a rajouté 5 heures de décalage horaire le lendemain nous ne nous sommes pas levé à l’aube dans notre auberge de jeunesse, ou l’on pensait pouvoir échanger avec les autres jeunes (juste un poil plus jeunes que nous) mais on a dû tomber sur des geeks !

On a prévu de rester à Auckland 4 jours pour faire le plein de « ville » avant le grand saut dans la nature (hostile, forcément hostile!).

Premier soir dans un restau indien où la serveuse s’est aperçue au premier échange que nous étions français (je ne vois pas à quels détails !) on s’apercevra ensuite qu’il y a un nombre de français incroyable dans cette ville.

Lendemain, départ pour explorer la ville pour arriver assez rapidement sur le port pour boire une bière devant les bateaux : quelques class américa un peu anciens et d’autres régatiers, il faut dire qu’il y a un nombre de pratiquants hors du commun et la « city of sails » (ville des voiles) compte plus de bateaux que n’importe quelle autre ville du monde (oui même plus que Marseille, c’est dire!)

Une petite visite au mémorial de la guerre, qui comporte aussi et surtout une collection d’oeuvres maories intéressante nous permet de voir le monde selon la vision de ceux qui ont la « tête en bas » intéressant non ? Ça relativise l’importance de la France dans le monde…

Enfin on a terminé par une « journée aux Iles » ou on n’a pas mangé que des « glaces à l’eau » mais on est plutot allé dans une Winery ( https://www.mudbrick.co.nz/ ) déguster leur production à la fin du jour

Lendemain départ à l’aube (relative) pour Christchurch dans l’ile du Sud

articles précédents

les préparatifs : https://poronihia.com/les-preparatifs-2/

Singapour : https://poronihia.com/singapour/

Singapour

15h55 atterrissage à Singapour, ville-Etat d’environ 6 millions d’habitants. Le contraste avec Paris en cette saison est saisissant ne serait-ce qu’en termes de température. C’est une ville assez contrastée en fonction des quartiers. Fondée réellement par les anglais qui voulaient un port dans le détroit de Malacca « ou tout les navires de toutes nationalités pourraient faire du commerce sans s’acquitter de taxes » (et oui, déjà!).

La ville était découpée en quartiers en fonction des nationalités des migrants : chinois, indien, malais et bien sûr colonial. On retrouve aujourd’hui l’ensemble de ces quartier auxquels sont venus se coller les quartiers modernes constitués de buildings rivalisant d’audaces voire de délires architecturaux.

En matière d’architecture symbolique de l’argent-roi, on s’est payé le luxe d’aller prendre un verre au sommet de « Marina Bay Sands » https://www.marinabaysands.com . On trouve de tout : des immeubles en forme de fleur, de coquillage et même de Durian https://fr.wikipedia.org/wiki/Durian (l’odeur en moins)

On a donc logé initialement dans le quartier chinois puis finis ensuite dans le quartier colonial, qui est sans doute le moins bien conservé, à part un ou deux grands hôtels et quelques lieux de culte. On y trouve également l’université (plus orienté finances et management, qu’archéologie et littérature classique).

L’une des meilleure façon de manger à Singapour est sans conteste les food-court ou de multibles échoppes préparent une cuisine de rue des plus goûteuses. Les services de l’hygiène ont fait classer les établissement de A à D en fonction de leur respect des conditions d’hygiène. Inutile de vous dire que seuls ceux qui peuvent arborer un pavillon A ou B l’affichent.

Dimanche soir départ pour la Nouvelle Zélande via Sydney

les préparatifs

pour l’instant on procrastine!

bon, ça c’était il y a un mois. depuis les choses se sont accélérées et on a fini par s’y mettre: la maison louée et la voiture et le bateau prêtés. Les sacs prêts au format « bagage cabine », les cartes d’embarquement imprimés, les dernières invitations (on est surtout invités!).

Ils n’ont pas fière allure les voyageurs? (même si ce n’est pas encore les tropiques!)